LABELS GRANDES MARQUES

Pour répondre aux attentes d’une clientèle de plus en plus soucieuse de ce qu’elle consomme, les grandes enseignes de la restauration sont nombreuses à s’engager dans une démarche de développement durable. Véritable conscience écologique, coup de pub ou souci d’économie, tour d’horizon de ces marques qui ont parfois innové en créant leurs propres labels durables !

« Buffalo Grill »

logo_Buffalo_Grill.jpgCréée en 1980 par Christian Picart, Buffalo Grill est une enseigne de restauration spécialisée dans la grillade (steakhouse), inspirée par l'Amérique de légende.
A la fin 2010, le groupe compte 327 restaurants, dont 101 franchisés, présent dans cinq pays européens (France, Espagne, Suisse, Belgique et Luxembourg).
Afin de contribuer au développement durable, Buffalo Grill a intégré la protection de l’environnement à sa politique de développement. Ainsi, la marque a décidé d’élaborer une gamme de plats « Plume » pour répondre aux attentes d’une clientèle soucieuse d’équilibre alimentaire, de forme et de bien-être.

Originalité de la démarche

Buffalo Grill est la première chaîne de restaurants en France à bénéficier de son propre atelier de découpe de viande bovine : BG Appro. Cet atelier a obtenu la certification ISO 22000 le 27 avril 2009. Ce système de management de la qualité concerne : réception, transformation, conditionnement de viande, préparation des commandes, transport et livraison des produits alimentaires. Le nombre d'intermédiaires entre les éleveurs et les consommateurs est de ce fait considérablement réduit.
Ainsi, la construction des restaurants répond aux critères de Haute Qualité Environnementale.

Les engagements des établissements engagés dans la démarche

  • Elaboration, avec l’aide d’un diététicien nutritionniste, d’une gamme de plats équilibrés, identifiés par un label « plume ».
  • Produits certifiés AB: saucisse de volaille ou omelette selon les mois, fromage blanc au miel, yaourt à boire pour les enfants, jus de pomme ou vin merlot de Pays d’Oc.
  • La majorité des conditionnements utilisés sont en matériaux recyclables (cartons, plastique, et verre), les sets de table par exemple sont imprimés avec des encres sans métaux lourds.
  • Un peu plus de la moitié des restaurants s’engagent à trier leurs déchets.
  • La collecte des huiles de friture usagée est effectuée par des entreprises spécialisées et agréées. Les huiles usagées sont ainsi valorisées dans la production de biocarburants.
  • Les déchets générés lors du chantier sont triés et recyclés.
  • Les restaurants sont constitués de structure en bois issu d'une ressource naturelle renouvelable et contribuent ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique.
  • L'isolation thermique des restaurants est traitée en priorité.
  • L’utilisation des menuiseries PVC ou aluminium et du double vitrage permettant la création d'un « bouclier thermique ».
  • Ses appareils ont été sélectionnés en fonction de leur basse consommation en énergie et eau.
  • La climatisation est assurée par une installation de traitement d'air, c'est-à-dire l'utilisation directe de l'air extérieur dans la régulation des températures.
  • Au niveau du grill, ils ont mis en place une hotte à rideau d'air inductif permettant une diminution de 30% de la consommation électrique.
  • Utilisation pour l'éclairage des ampoules longues durées à basse consommation
Buffalo Grill est en cours de réalisation sur les différents projets suivants :
  • La mise en place de réducteur de pression d'eau et de matériel de cuisine à faible consommation d'eau est en cours permettant une diminution de 22% de la consommation d'eau.
  • Le remplacement de sa flotte de véhicules par des véhicules économes en carburant et en émission de gaz à effet de serre réduit.
  • Installation d'un système de programmation horaire de ses installations électriques, et gaz.
Buffalo Grill étudie actuellement les projets suivants :
  • La récupération d'eau de pluie pour l'arrosage des espaces verts, l'eau des sanitaires et de ses machines à laver le linge.
  • La mise en place de panneaux solaires photovoltaïques pour produire de l'électricité.
     
Site Internet: www.buffalo-grill.fr
 

Flunch

flunch.jpg« Flunch » est une chaine de restaurants en libre-service. Le premier restaurant « Flunch » est apparu à Englos en 1971. Aujourd’hui, le groupe compte 290 restaurants, dont 63 sont à l’étranger. Flunch est représentée dans plusieurs pays comme la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Pologne et la Russie. Plus de 60 millions de clients par an peuvent y manger équilibré pour un prix raisonnable.

Originalité de la démarche

Flunch est reconnu par ses engagements sociaux comme la formation permanente de son personnel et recrutement de personnes handicapées qui représentent 10% de l’ensemble des salariés.
Flunch s’engage également sur un volet environnemental en réduisant des émissions de gaz à effet de serre.

Les engagements des établissements engagés dans la démarche

  • Des repas équilibrés
  • La qualité
Les produits utilisés choisis pas les chefs de produit sont de bonne qualité. 
Les relations avec les fournisseurs sont assez étroites et durables, ce qui participe également de cette qualité.
Les plats sont contrôlés par des laboratoires d'analyses.
  • La sécurité
Investissements en temps, en hommes et en équipement pour assurer la sécurité de son personnel et le bon travail de ses matériaux, encourager la formation des salariés.
Inspection des restaurants chaque trimestre par un organisme extérieur pour assurer la qualité, le service et la sécurité
  • L’écologie
Les actions pour réduire des émissions de gaz à effet de serre.
Les démarches en matière de gestion des déchets

Pour en savoir plus, consultez le site Internet : 

Mac Donald’s

mcdo.jpgMac Donald’s, fondé en 1955, est aujourd’hui la plus grande chaîne de restauration rapide au monde.
Depuis 2008, la société a pris conscience du problème environnemental mondial et s’est lancé dans une démarche écologique internationale. Souvent critiqué pour ses emballages, la société a pour première démarche écologique la réduction et le recyclage de ses déchets. Aujourd’hui, Mac Donald’s défend son image écologique par de nombreuses campagne de communication.

Originalité de la démarche 

Mac Donald’s n’est pas forcément connue pour son aspect respectueux de l’environnement et pour son alimentation saine, mais elle a lancé plusieurs projets écologiques afin d’améliorer son image auprès du public. La firme met principalement l’accent sur le recyclage de ses déchets et de ses huiles usagées, la provenance de ses produits, et la construction de ses restaurants en matériaux respectueux de l’environnement avec une architecture s’intégrant mieux dans le paysage.
Elle lance en 2008 « L’EcoProgress », un dispositif complet de management environnemental. Ce système permet de fédérer l’ensemble des restaurants autour d’un projet d’éco-responsabilité et comprend des logiciels suivant le suivi des performances environnementales de chaque restaurant, et la nomination de personnes « référents environnement » qui devront diffuser les bonnes pratiques dans chacun des établissements.
Enfin, la principale innovation en termes d’image écologique est le changement de leur logo, représentant maintenant un M jaune sur un fond vert, couleur évoquant la nature.

Les engagements des établissements engagés dans la démarche

En 2008, Mac Donald’s s’est engagée à fédérer tous ses établissements autour de son projet d’éco responsabilité.
Nous pouvons citer le Mac Donald’s Beaugrenelle situé dans le XVème arrondissement de Paris, restaurant pilote dans le projet écologique de la société en Ile-de-France.

Leurs engagements :

  • La consommation d’énergies ( ex : utilisation d’ampoules à basse consommation, des urinoirs sans eau, climatisation fonctionnant avec une pompe à chaleur, …).
  • Le recyclage des huiles usagées.
  • Le recyclage des suremballages.
  • Un programme de rénovation extérieure, pour un ancrage plus harmonieux dans le paysage (matériaux plus nobles et verts, comme le bois ou la pierre).
  • La participation à d’autres formes de démarches écologiques avec par exemple un collecteur de piles usagées situé à l’entrée du restaurant.
Pour en savoir plus, consultez le site Internet : http://www.mcdonalds.fr/

QUICK

quick.jpgQuick est une chaine de restauration rapide créée en Belgique en 1971. Cette chaine est devenue française en 2007.
Quick s’est imposé comme l’unique enseigne d’origine européenne de restauration rapide hamburger. Quick est n°1 de la restauration rapide en Belgique et au Luxembourg, et n°2 en France.
Quick comptabilisait en 2010 environ 210 millions de consommateurs.
En 2010, la société possède plus de 483 (25 ouvertures et 10 fermetures en 2010) restaurants principalement en Europe, mais aussi au Maghreb, en Russie, en Arménie et depuis peu en Nouvelle-Calédonie et en Martinique.

Originalité de la démarche 

L'enseigne Quick a inauguré le 21 avril un restaurant pilote intégrant la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE) à Dammarie-les-Lys en Seine-et-Marne.
Lors de la construction, du bois certifié PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification) a été employé pour l'ossature du restaurant et, sous forme de fibres, pour l'isolation. L’ossature en bois apporte un gain en confort thermique et atténue les déperditions de chaleur ; la fibre de bois a un coefficient d’isolation thermique supérieur aux isolants classiques.
Le restaurant est également équipé d'une toiture végétalisée. Cela permet d’éviter la surchauffe de la toiture et ainsi de réduire les besoins en climatisation du restaurant. Elle joue également un rôle de régulateur de température en absorbant dans sa végétation une partie des rayons du soleil. La végétalisation est composée de plantes grasses, sédums, vertes et rousses.
Des panneaux solaires thermiques ont été installés et orientés plein sud, de manière à bénéficier de la meilleure luminosité et du plus grand ensoleillement, l’installation de panneaux solaires a pour objectif de couvrir au moins un tiers de l’énergie annuelle nécessaire à la production d’eau chaude sanitaire.
Le matériel de chauffage et de climatisation a été sélectionné sur sa capacité de gain énergétique avec un objectif de réduction de 10 % des besoins en énergie pour ce poste. Cet équipement est dorénavant installé systématiquement dans les nouveaux restaurants et lors du changement de matériel dans le cadre des rénovations.
Par ailleurs, un bassin filtrant, installé à proximité du restaurant, collectera les eaux de pluie et de ruissellement et devrait fournir « environ 40 % de l'eau nécessaire à l'arrosage des espaces verts ». Le restaurant entend réduire chaque année de 20 % sa consommation en eau et de 20 % sa consommation en électricité. Le restaurant pilote prend donc en compte l’ensemble de la Démarche HQE.

Les engagements des établissements engagés dans la démarche

Des engagements communs à tous les types d’établissements :
  • Bilan Carbone® et réduction des gaz à effet de serre
L’objectif de Quick est de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20 % à l'horizon 2020.
  • Amélioration qualitative et quantitative des déchets
Cette amélioration est un enjeu primordial car elle a un effet direct sur le recyclage et l’amélioration du Bilan Carbone®. Quick génère chaque année 9000 tonnes de déchets liés à l’emballage des produits : boîtes burgers, sacs à emporter, packs de frites... Pour diminuer les volumes à traiter, l’utilisation des matériaux pouvant être utilisés pour le compostage, est privilégié.
  • Optimisation de la gestion des ressources
En 1995, Quick s’est penché sur l’utilisation et la gestion des ressources dans un contexte global de protection de l’environnement pour aboutir en 1997 à l’établissement d’un « plan d’allumage ». Ce plan prévoit des procédures pour allumer et éteindre les équipements - grills, extracteurs d’air, climatiseurs, lave-vaisselle en fonction des besoins en temps réel de chaque restaurant. Un restaurant appliquant le plan réalise plus de 5 % d’économies d’énergies par an.
Depuis 1996, Quick utilise le Shur-Go®, un agent nettoyant 100 % biologique fabriqué à base d’algues marines, pour nettoyer les friteuses. Quick a été la première enseigne de restauration à l’utiliser.
Ce produit 100 % naturel et biodégradable ne charge pas les eaux usées en ingrédients polluants et contribue à l’épuration des eaux avant leur arrivée en station d’épuration grâce à ses propriétés bio activatrices.
  • Recyclage de l’huile de friture
Quick recycle 100 % des huiles de friture usagées, soit 4 400 tonnes par an. Collectée après usage, l’huile est réutilisée soit comme biocarburant, soit dans la chimie, en partenariat avec des entreprises de gestion de déchets agréées par Quick.
Autre axe d’amélioration, Quick a élaboré avec des chercheurs une huile plus performante tant sur le plan de la durée de vie que sur celui de la nutrition. Cette nouvelle huile de friture utilisée par les restaurants est pauvre en acides gras et réduit de plus de 30 % la quantité de déchets produits grâce à sa durée d’utilisation plus longue.
 
Source : http://www.quick.fr/
 

Starbucks

starbucks.jpgStarbucks est la plus grande chaîne multinationale de cafés.
Fondée en 1971, Starbucks Coffee Company est alors un commerce spécialisé dans le café en grains.
Devenue officiellement Starbucks Corporation en 1987 après son acquisition par Howard Schultz (mais continuant à communiquer sous le nom de Starbucks Coffee Company), l'entreprise a ouvert et racheté des boutiques à travers de nombreux pays.
Les magasins Starbucks, outre des boissons, vendent toujours leur propre marque de café (moulu ou en grains), du thé, des pâtisseries, des ustensiles et des machines à café.
Ouvert en 2009, le Starbucks de Disney village a été construit en suivant la nouvelle politique d’éco-conception de l’entreprise, une première en Europe. La clientèle ciblée reste la même, c'est-à-dire les jeunes et moins jeunes, français et étrangers.

Originalité de la démarche

L’originalité de la démarche repose sur le fait qu’il s’agit du premier site commercial en Europe fabriqué uniquement avec des matériaux réutilisés ou recyclés.
En effet, la façade a été conçue à partir de douelles de tonneaux de récupération.
L’habillage en bois en partie haute est composé de pupitres à champagne réformés. Le comptoir a été fabriqué à partir de matériaux contenant des pièces de téléphones portables recyclées. Toutes les peintures utilisées ont de faibles doses de composés organiques volatils et sont à base d’eau. Les dessus de tables et de nombreuses autres installations sont faits à partir de bambou solide, un matériau rapidement renouvelable. Le revêtement du bar est composé de chutes de cuir récupérées d’usines de chaussures et d’automobiles.

Les engagements des établissements engagés dans la démarche

Les cafés de l’enseigne Starbucks sont engagés dans le programme environnemental « StarBuck Shared Planet » ce qui implique de s’approvisionner à 50% en énergie renouvelable dans tous les
magasins à horizon 2011 mais également de réduire la consommation d’énergie de 25%. Enfin, le but étant de d’obtenir la certification LEED sur toutes les nouvelles boutiques.
 

K.F.C

kfc.jpgKFC (Kentucky Fried Chicken) est une chaine de restauration rapide américaine, qui fait partie du Groupe Yum. Elle fut crée en 1939, le colonel Harland Sanders, qui au départ s’adressait à la clientèle de sa station service et par la suite à un très large type de clientèle. Leur premier projet fut d’implanter un restaurant dans les 50 états d’Amérique en atteignant plus de 600 restaurants en 1960 et ensuite d’en implanter dans le monde entier. A l’heure actuelle les restaurants KFC accueillent près de 8 millions de clients dans le monde dans leurs 14 000 restaurants dont 79% sont gérés par des franchises réparties à travers 80 pays dans le monde.

Originalité de la démarche

En 2009, KFC a rejoint le club « génération responsable » au sein duquel une charte d’engagements sur le développement durable a été élaborée.
Commencée en 2008, sur les idées d'emballages verts, une politique active de remplacement des emballages a été faite. Les emballages cartons ont été remplacés par des emballages papiers pour les frites, les sandwiches et les pièces de poulet. Depuis, KFC a réalisé une économie annuelle de 500 tonnes de papier et carton par restaurant.
KFC s’est aussi engagé à lutter contre les déchets abandonnés autour de ses restaurants en signant la charte d’engagement avec l’Association des Maires de France (AMF) et le SNARR.
KFC utilise du papier éco labélisé recyclé ou issu des forêts gérées durablement pour au moins 50% de sa communication. Au sein du cahier des charges a été mis en place un accord avec les imprimeurs de l’utilisation de papiers dits responsables. Par exemple, les sets à plateau sont déjà en papier recyclés.
KFC a réalisé son 1er bilan Carbone sur l’année 2008, avec l’agence Bio intelligence Service. KFC préfère utiliser du bois pour réaliser ses nouveaux restaurants moins énergivore et recyclable.
En 2010, KFC a lancé le premier fast-food à conteneurs alimentaires réutilisables. Ils ont aussi remplacé les assiettes en plastique par des boîtes en papier. Ca fait partie de leurs plans visant à réduire notre consommation de ressources non renouvelables et à réduire la quantité de mousse de polystyrène de leurs restaurants.

En 2011, KFC a réduit son utilisation de mousse de 62% et l'utilisation totale de matières plastiques de 17%.
KFC a gagné le ‘Greener Packaging Award’ dans la catégorie alimentaire et pharmaceutique. Le nouveau conteneur réutilisable a été introduit dans les restaurants à l'échelle nationale. KFC a révèle que 60% des consommateurs gardent un conteneur réutilisable pendant au moins six semaines.
Parmi les propositions de durabilité de ce nouveau conteneur:
  • Réduit le volume pour l’expédition de 14% par rapport à la mousse de polystyrène expansée.
  • Remplacé par une résine réutilisable < polypropylène>, qui est plus largement recyclable que la mousse de polystyrène expansée.
  • Représente la plus grande valeur dans l'énergie stockée lorsqu’elle est incinérée en tant que composant de fin de vie des déchets solides et d'une partie d'un programme de transformation des déchets en énergie, à 38 millions d'unités thermiques britanniques par tonne de matériau.
  • Nécessite 25% d'énergie en moins pour produire par rapport à la production du polystyrène. Génère la moitié de la quantité de gaz à effet de serre par rapport aux normes autorisées.

Plus de 90% de KFC carton est certifié SFI (La Sustainable Forestry Initiative ®).
L'éclairage intérieur utilisé dans tous les restaurants de la compagnie américaine ont été convertis à des modèles plus efficaces, ce qui a entraîné une réduction de carbone.
Tous appartenant à la société américaine restaurants KFC utilisent des appareils Énergie Star lorsque cela est possible, et actuellement l'utilisation du four plus économe en énergie est utilisée sur le marché aujourd'hui.
Pour tous les nouveaux restaurants, KFC emploie des climatiseurs à haute efficacité. Aussi, les thermostats programmables ont été installés dans tous les magasins appartenant à la société, offrant une réduction de carbone équivalent à la fourniture d'électricité annuelle de 532 foyers.
KFC-Taco Bell a ouvert son premier restaurant «verts» ou LEED (Leadership in Energy and Environnemental Design) à Northampton, Massachusetts, obtenant « la certification Gold » - l'une des plus hautes certifications LEED.
Les franchisés doivent explorer les moyens d'être plus économes en énergie en optant pour un éclairage éco énergétique et en utilisant des thermostats programmables.
KFC fait collecter et traiter systématiquement toutes ses huiles alimentaires usagées. 80% de la matière collectée est ainsi recyclée afin d’être utilisée sous forme de Biodiesel correspondant à la norme EN 14214. Tous les jours les huiles sont testées avec les languettes de test : selon le résultat, l’huile est conservée ou remplacée. En moyenne, les huiles sont changées entre 3 et 6 jours selon l’utilisation qui en fait et qui varie d’un restaurant à l’autre.

KFC porte une forte attention à la sécurité alimentaire et applique une traçabilité depuis la ferme jusqu’au restaurant. Les poulets sélectionnés par KFC sont élevés dans de grands bâtiments ou l’air circule librement et où la lumière est adaptée au confort des poulets. De plus, tous les poulets sont nourris avec une alimentation 100% végétale etc.
Les objectifs 2011-2014
Une réduction de la consommation énergétique de 15%, en installant des lampes à basse consommation sur l’ensemble de ses points de vente et au sein des constructions à venir. Mais également en formant les équipes opérationnelles à une meilleure gestion de leur consommation électrique et des équipements.
Une réduction de 5% supplémentaire de la masse ou volume d’emballage des produits, grâce à un programme de promotion du tri sélectif, de l’éco-conception des emballages et réduction des emballages, favorise par le tri et l’utilisation des matières recyclées.

Les engagements des établissements engagés dans la démarche

• Des engagements communs à tous les types d’établissements

  • Politique active de remplacement des emballages : les emballages cartons sont remplacés par des emballages papiers.
  • Lutter contre les déchets
  • Utiliser du papier éco labélisé, issu des forêts gérées durablement pour au moins 50% de sa communication
  • Collecter, traiter et valoriser les huiles
  •  Veiller à une sécurité alimentaire grâce à la traçabilité des produits
  • KFC a signé la charte d’engagement de l’association des maires de France, les remplacements des emballages par des matériaux recyclables