L’Office du Tourisme et des Congrès de Paris: acteur indispensable pour l’accessibilité à la culture des personnes en situation de handicap

L’Office de Tourisme et des Congrès de Paris (OTCP) est une association à but non lucratif formée selon la loi de 1901, et fonctionne par un système d’adhérents : il a aujourd’hui 2000 adhérents, qui sont principalement des hôtels. L’Office finance essentiellement son activité par son réseau, par le biais d’accords avec ses adhérents. Des échanges mutuels s’opèrent entres eux afin de créer des synergies bénéfiques pour chacun d’eux. Il obtient également des subventions publiques mais ce financement reste secondaire.

L’office de Tourisme n’agit pas directement dans la mise en accessibilité des sites mais joue un rôle de centralisateur de l’information. Il réalise également la promotion de Paris et sa région, en tant que destination durable, accessible pour tous. Pour ça, il travaille donc en collaboration avec des professionnels du Tourisme adhérents à L’Office, et joue un rôle de conseil auprès d’eux. Il parait important de souligner le fait que Monsieur Hervé GUILLON, Coordinateur Tourisme et Accessibilité à l’Office de Tourisme de Paris depuis juin 2012, travaille seul sur cette problématique, en lien étroit avec ses collègues du développement durable, et également en collaboration avec les comités régionaux du tourisme. Il joue également un rôle de conseil auprès des particuliers et des agences de voyages ou des agences d’ATOUT France à l’étranger désirant des informations sur l’Ile de France.

En ce moment, des ateliers "Pour un hébergement durable à Paris" sont organisés pour aider et soutenir les hôteliers adhérents à l’Office dans leur démarche et les sensibiliser à cette problématique : échanges de bonnes pratiques, rappels règlementaires, erreurs à éviter etc. Le premier a eu lieu à L’Office, le deuxième dans un hôtel pour être davantage mis en situation, et puisque les accords avec les adhérents permettent d’obtenir gratuitement des salles de réunion pour ce type d’ateliers. Des synergies sont donc créées au cours de ces ateliers : il y a une quinzaine de participants (dont des grandes chaines hôtelières comme BestWestern), et un ou deux intervenants (comme par exemple des architectes spécialisés), qui pour certains finissent par collaborer personnellement en dehors du cadre de ces ateliers. Ils permettent aux hôteliers d’échanger entre eux leurs expériences et les difficultés rencontrées.
Pour les adhérents, ces ateliers sont totalement gratuits et les intervenants proposent ce service gratuitement puisque les quinze participants sont en réalité quinze clients potentiels. Une subvention supplémentaire a été versée par l’ADEME dans le cadre de ce projet.

De plus, pour Hervé GUILLON, le label "Tourisme et Handicap" permet d’avoir une certification de l’information divulguée, puisqu’il n’est pas toujours possible d’aller visiter tous les lieux se déclarant accessibles. A ce sujet, des synergies s’opèrent avec ses collègues du comité régional du tourisme, en partageant les informations sur les lieux déjà visités, afin de pouvoir couvrir au mieux toute la région.
Par conséquent, le mot d’ordre de cette mise en accessibilité nationale est la coordination, les synergies entre les différents acteurs : les Ministères, les différentes institutions, les associations et bien sûr les professionnels du Tourisme. Cette action de mise en accessibilité de la ville de Paris doit donc être envisagée dans une approche systémique pour qu’il y ait des résultats efficaces et durables. A l’heure où le financement public est au retrait et où les subventions sont rares, il semble primordial de favoriser la mise en réseau des acteurs. Pour illustrer ces synergies et en guise de conclusion, le sommet mondial du tourisme adapté aura lieu à Montréal en octobre 2014 : les régions touristiques mondiales seront représentées et présentes pour échanger sur les bonnes pratiques et sur les démarches réalisées dans le Monde.

Par ailleurs, la population européenne vieillit, et pour la France, l’Europe est le principal pays émetteur du Tourisme. Il est donc primordial d’inscrire le tourisme dans une démarche durable. L’organisation des Jeux Olympiques et paralympiques à Paris en 2024 pourraient constituer un véritable tremplin dans la mise en accessibilité de la ville, et surtout pour l’aménagement des transports en commun qui restent aujourd’hui encore très peu adaptés pour une ville d’une telle envergure.

Merci à Hervé Guillon, Coordinateur Tourisme et Accessibilité à l'Office de Tourisme et des Congrès de Paris